Assurer son véhicule en covoiturage

Les personnes qui pratiquent le covoiturage bénéficient d’un service convivial à la fois écologique et économique. La contrepartie financière d’un covoiturage se réduit au partage des frais comme le carburant ou le péage. Pour mieux comprendre comment assurer un véhicule en covoiturage, découvrons : le type de contrat qui convient au covoiturage, la garantie des passagers voyageant en covoiturage, les précautions à prendre en considération si l’on pratique ce mode de transport ainsi que les différentes compagnies d’assurance proposant des assurances pour covoiturage.

L’assurance qui convient à la pratique du covoiturage

Pour pratiquer le covoiturage, le propriétaire de la voiture doit assurer son auto au minimum, celui de la responsabilité civile. Grâce à cette formule obligatoire appelée également au tiers, la protection indemnise les éventuels dommages qui peuvent être provoqués à des tiers en cas de sinistre.

Il existe des garanties qui peuvent être exclues par l’assurance. Il est important de vérifier que le contrat d’assurance couvre efficacement les trajets domicile/travail pour ceux qui souhaitent faire du transport par voiture particulière avec leurs collaborateurs. Le prêt du volant est aussi une garantie optionnelle qui peut être très utile si l’on pratique le covoiturage.

L’assurance des passagers en cas de covoiturage

L’avantage avec une assurance au tiers est que le contrat prend en charge les passagers du covoiturage. En souscrivant une assurance au tiers, tous les passagers de cette forme de déplacement sont protégés par la couverture obligatoire.

Lors d’un sinistre, le conducteur n’est pas couvert par la formule responsabilité civile. Pour une meilleure prise en charge, il est préférable de souscrire une offre tout risque ou tout accident. La compagnie d’assurance n’indemnisera pas les dégâts matériels de la voiture si l’accident relève de la responsabilité du conducteur.

Trouver une bonne Mutuelle

Les précautions à prendre en compte lors d’une assurance covoiturage

Lorsque l’on souhaite pratiquer le covoiturage, il est important d’informer l’assureur qui pourra mieux renseigner son client sur les meilleures couvertures. Il pourra entre autres lui conseiller sur l’option couvrant le second conducteur et la garantie dommages tous accidents. Dans le cas où la garantie inclut l’option prêt de volant, l’assuré sera pénalisé par un malus lorsque le conducteur occasionnel est responsable d’un accident.

Assurance covoiturage

Assurance covoiturage

Où peut-on assurer une voiture pour le covoiturage ?

Pour pratiquer le covoiturage, on n’a pas besoin de souscrire à une assurance spécifique. En effet, souscrire à une assurance responsabilité civile ou au tiers suffit pour protéger les passagers des conducteurs qui souhaitent pratiquer ce mode de déplacement économique, écologique et encouragé par certaines compagnies d’assurance. Pour bénéficier d’une assurance au tiers, on peut souscrire une offre obligatoire chez MAIF, MAAF ou Macif. On a la possibilité de trouver la meilleure offre en effectuant une étude de comparaison de proposition gratuite d’assurance en ligne.