Les avantages de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée est un moyen permettant aux jeunes d’apprendre à conduire. Pour connaître les avantages de ce type de formation, découvrons : ce qu’est la conduite accompagnée, les principaux atouts de cette méthode d’apprentissage à la conduite ainsi que les démarches à suivre pour s’assurer pour une conduite accompagnée.

En quoi consiste la conduite accompagnée ?

Le pilotage accompagné est un type d’apprentissage dont l’objectif permet de mieux préparer le conducteur à passer l’examen du permis de conduire. L’objectif de ce type d’apprentissage est de former un conducteur novice à acquérir de l’expérience en se faisant aider par un accompagnateur expérimenté.

Pour passer un stage de conduite accompagnée, le conducteur est dans l’obligation d’accomplir 3 phases :

  • La phase initiale concerne un apprentissage dans une école de conduite agréée. Cette étape inclut la préparation à l’épreuve théorique du code ainsi que 20 heures minimum de conduite en se faisant assister par un moniteur d’auto-école.
  • Lorsqu’on réussit à l’examen théorique du code, le conducteur doit s’entraîner à la conduite assistée pendant une période de 1 à 3 ans maximum. Durant cette longue période, l’apprenti est tenu de parcourir 3000 km en présence d’un accompagnateur âgé de 28 ans et plus et titulaire du permis depuis plus de 3 ans.
  • L’apprenti est obligé de prendre rendez-vous à deux reprises dans une auto-école afin d’évaluer les progrès accomplis. Le premier entretien a lieu à l’issue de 1000 km puis le second après la fin des 3000 km règlementaires de la formation. Le moniteur détermine le meilleur moment où l’élève est disposé à se présenter à l’examen du permis de conduire.

L’âge minimum pour s’entraîner avec l’Apprentissage Anticipé de la Conduite (AAC) est de 16 ans et il n’y a pas d’âge limite pour cet apprentissage. Pour s’entraîner de manière optimale, on doit fixer en évidence à l’arrière de la voiture la vignette mentionnant Conduite Accompagnée.

Les principaux atouts de la conduite accompagnée

Cette technique de pilotage est un moyen garantissant davantage de succès à l’examen du permis. Avec 3000 km de conduite à son actif, le candidat au permis bénéficie d’un sérieux avantage par rapport au conducteur novice qui suit une formation classique.

Selon les sources de la Direction de la sécurité et de la circulation routières (DSCR), environ 74 % des personnes qui suivent la formation à la conduite assistée obtiennent leur permis de conduire dès leur premier passage.

La surprime d’une assurance est réduite à 50 % la première année puis 25 % la 2e année et elle disparaît complètement à la 3e année en l’absence d’accident. Dernier avantage, l’obtention du permis probatoire est réduite de 3 à 2 ans.

La conduite accompagnée

La conduite accompagnée

Comment s’assurer pour une conduite accompagnée

Pour assurer le conducteur qui souhaite s’entraîner à la conduite avec l’AAC, le conducteur novice doit faire parvenir l’attestation prouvant la validation des 20 heures de conduite guidée à la compagnie d’assurances auto et à la préfecture. Ensuite, le tuteur du conducteur novice doit modifier son contrat d’assurance en demandant à son assureur une extension de garantie qui est généralement gratuite.

Trouver une bonne Mutuelle

En cas d’accident, le titulaire de l’assurance est obligé de s’acquitter d’une franchise qui doit rester à sa charge. Une fois que le conducteur réussit son examen du permis, son expérience de 3000 kms parcourus lui permet de jouir d’une surprime moins élevée que le montant habituel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.