Comment contester une indemnisation ?

Il est tout à fait possible de contester une indemnisation d’un assureur lorsque l’on trouve que l’offre proposée est insuffisante. Quelle est la démarche à suivre pour signifier un désaccord avec la compagnie d’assurance ?

Bien négocier une indemnité pour dommages corporels

Pour éviter les pièges des assureurs et profiter d’une meilleure indemnisation pour son préjudice subi lors d’un accident de voiture, il est important de bien négocier le montant de son indemnité. En effet, les compagnies d’assurance minorent les indemnités de préjudices corporels de 20 à 30 %. Les démarches à réaliser pour optimiser le montant de la couverture est de :

  • Constituer un dossier médico-légal
  • Préparer les expertises médicales afin d’être suffisamment bien armé pour négocier une meilleure indemnisation avec la compagnie d’assurance.

On peut savoir si l’indemnisation proposée par sa compagnie d’assurance est contestable en comparant la situation avec d’autres sinistres similaires. La comparaison se fait en consultant les fichiers des victimes indemnisées (FVI) du site de l’Association pour la Gestion des Informations sur le Risque en Assurance ou AGIRA. Cette information est très utile pour ceux qui  contestent l’indemnisation proposée par son assureur, car elle simplifie l’estimation de préjudice total.

Il est aussi conseillé de consulter un avocat spécialisé dans les litiges avec les assurances automobiles, celui-ci pourra apporter son point de vue professionnel et faciliter la contestation.

Contester l’indemnisation d’une assurance auto

Lorsqu’un assuré reçoit une offre d’indemnisation de son assurance, cette décision n’est pas définitive puisque la victime dispose de 2 solutions. Soit elle accepte la garantie soit elle refuse et conteste le montant en demandant à l’assureur une indemnisation plus importante.

Dans le cas où il accepte la proposition, l’indemnisation sera versée dans les 45 jours sous forme de capital unique ou d’une rente viagère.

Les différentes étapes de la contestation.

Informer sa compagnie d’assurances par recommandé. Quand l’automobiliste conteste l’offre de sa compagnie de couverture il devra adresser à l’assureur une lettre recommandée avec accusé de réception.

Cette première étape est un recours gracieux indispensable avant de solliciter l’aide d’un avocat spécialisé si la demande amiable n’a pas été acceptée par la société de protection. L’avocat expert en assurance voiture pourra examiner le cas afin d’évaluer les chances d’obtenir satisfaction en portant l’affaire au tribunal.

Modèle de lettre à envoyer à sa compagnie d’assurance pour contester une indemnisation

Pour contester une indemnisation, l’assuré doit rédiger une lettre puis l’expédier à sa compagnie d’assurance. Voici un exemplaire de courrier relatif à la contestation d’une indemnisation d’assurance.

Par courrier du [indiquer la date du courrier qui informe l’assuré du refus d’indemnisation], vous m’informez

  • du refus de m’indemniser
  • ou d’une indemnisation que l’on estime inacceptable

suite à la déclaration de sinistre dont je vous ai informé par courrier recommandé du [date d’envoi de la missive].
Je conteste formellement votre décision pour les motifs suivants : après avoir vérifié les conditions générales de mon contrat [préciser le nom du contrat] ainsi que ses conditions particulières, je constate qu’aucune exclusion en rapport avec la déclaration n’est mentionnée.
En conséquence, vous avez l’obligation de m’indemniser en respect du contrat souscrit et des garanties s’y rapportant.
Je reste à votre disposition pour vous fournir tout renseignement complémentaire qui vous serait nécessaire et vous prie de bien vouloir agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

Signature

Le courrier doit être envoyé par lettre recommandée avec accusé de réception accompagnée d’éventuelles références du dossier ainsi que la liste des pièces jointes.

Comment contester une indemnisation

Comment contester une indemnisation

Que faire en cas de refus d’indemnisation de son assureur ?

La première chose à faire est de consulter son conseiller qui explique toutes les procédures à suivre en cas de refus. Si la réclamation n’est pas satisfaisante après le réexamen du dossier, l’assuré doit contacter le service clientèle de la compagnie d’assurance. L’intervention d’un médiateur peut s’avérer utile. Dans le cas où cette assistance gratuite n’est toujours pas concluante, l’ultime recours consiste à présenter son cas devant un tribunal. Il s’avère très utile d’engager un avocat spécialisé pour défendre ses intérêts devant le tribunal.