Comment résilier son assurance en cas d’augmentation de prix ?

En cas d’augmentation de prix d’une assurance auto, l’assuré peut demander une résiliation anticipée de son contrat d’assurance voiture. Les clauses de l’engagement peuvent préciser un pourcentage de hausse minimale pour pouvoir rompre le contrat avant l’échéance annuelle. Voici les démarches à réaliser pour une rupture de la couverture à la suite d’une augmentation de prime.

Démarches à suivre pour résilier un contrat d’assurance en cas d’augmentation de prix

Lorsqu’un assureur auto augmente les tarifs pour tous ses clients ou modifie ses conditions générales, les abonnés peuvent rompre le contrat avant la date anniversaire. Cette démarche doit se faire au plus tard un mois après la réception de la lettre de la compagnie d’assurance.

Pour résilier son assurance voiture, on envoie par recommandé avec accusé de réception une lettre de demande de résiliation. L’envoi par recommandé de la missive est très important, car cela permet de mettre fin à la garantie avec une date écrite et définitive.

Notons que pour rompre un contrat à la suite d’une augmentation du prix, le nouvel assureur peut s’occuper de l’envoi du courrier recommandé à l’ancien assureur. L’ancienne compagnie d’assurance transmet obligatoirement dans les 15 jours une attestation de sinistres mentionnant le nombre d’accidents occasionnés. Le nouvel assureur applique la date de couverture selon les exigences des clients. De cette manière, l’assuré est toujours protégé.

Résilier son assurance pour augmentation de prix

Résilier son assurance pour augmentation de prix

Modèle de lettre pour résilier son assurance

Voici un exemplaire de lettre type pour faciliter la résiliation de son contrat d’assurance suite à l’augmentation du prix.

J’ai souscrit auprès de votre établissement un contrat d’assurance depuis [préciser l’année de souscription de l’assurance ou de la mutuelle] pour couvrir les risques susceptibles de survenir à mon véhicule.
Or, je reçois avec étonnement votre avis d’échéance annuelle de vos [primes ou cotisations].
En effet, je constate une augmentation de tarif dans une proportion de […] % par rapport à l’année précédente.
Je considère donc ces prix excessifs. Pour cette raison, je vous informe que je souhaite résilier mon contrat d’assurance, conformément à la possibilité que confère la loi Châtel n° 2005-67 du 28 janvier 2005.
Concernant les modalités de cette résiliation, je vous ferai parvenir les règlements des [primes ou cotisations] restants dus jusqu’à la date de prise d’effet de la résiliation de l’offre.
En revanche, je ne dois vous verser aucune pénalité.
Dans l’attente de votre prise de considération de ma résiliation, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Il est préférable d’avertir sa compagnie d’assurance de son intention de résilier le contrat au lieu de se contenter de ne plus s’acquitter de la prime. En envoyant un courrier indiquant la résiliation de son contrat, on ne paie que les sommes restant dues jusqu’à la date de la rupture de l’offre. Ceux qui ne payent plus leurs cotisations risquent de devoir verser un intérêt de retard sur ces sommes.

Trouver une bonne Mutuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.